Deux extensions pour offrir plus de place aux Archives départementales

Lancement des travaux |

Cet été, les Archives départementales, installées rue de Frémur à Angers, ont lancé un vaste chantier d’extension qui s’étendra jusqu’à la fin de l’année 2020. Confiés au cabinet d’architectes Magnum, ces travaux de 4,8 millions d’euros portent notamment sur la création de deux modules pour permettre d’atteindre une capacité de stockage de 60 kilomètres linéaires (contre 44 km actuellement). Dans cette opération, le Département de Maine-et-Loire propriétaire du site, a été soutenu financièrement à hauteur de 20 % par l’Etat. Les extensions, d’une surface totale de 4 000 m², viendront se greffer de part et d’autre du bâtiment existant. Les Archives, lieu de mémoire et de partage des valeurs communes, doivent sans cesse évoluer pour assurer leurs missions : collecter, classer, communiquer les multiples documents qui représentent tous une part de la vie locale. Ce projet permettra d’offrir aux Angevins un bel écrin pour la préservation de leur mémoire.

Eric Jabol - CD49

Eric Jabol - CD49

Les Archives départementales de Maine-et-Loire sont situées dans le quartier sud d’Angers au 106, rue de Frémur, dans le périmètre de l’ancien couvent de la Visitation. Leur implantation sur ce site remonte à 1987. Cette propriété départementale, de 11 000 m², a connu un premier agrandissement entre 2003 et 2004. Il portait uniquement sur les locaux techniques et l’accueil du public, avec notamment la construction d’une vaste salle de lecture panoramique. Les magasins de conservation, d’une contenance initiale de 35 km linéaires, ont été densifiés au fil du temps pour atteindre une capacité de 44 km linéaires.

Doublement de l’ascenseur et augmentation de la capacité de stockage de 16 km


L’étude préalable, confiée au cabinet Menighetti en 2015, pose le principe d’une prolongation des magasins en deux modules, situés à chaque extrémité des bâtiments existants. Cette disposition maintient l’unicité de fonctionnement du service, limite de part et d’autre l’emprise au sol et permet de continuer à utiliser en l’état les équipements d’accueil des documents.

La desserte des étages sera renforcée, par le doublement de l’ascenseur. La capacité d’accueil des documents sera augmentée de 16 kilomètres, et deux plateaux seront réservés à la conservation des documents de grands formats ou de supports particuliers. Conformément aux normes en vigueur, la température de ces nouveaux magasins sera contrôlée.

Un chantier de 4,8 millions d’euros pour une durée de 18 mois


Le concours organisé en 2017 a attribué le projet au cabinet d’architectes Magnum (implanté à Nantes) déjà auteur de plusieurs extensions complexes de bâtiments existants. Après les phases d’appels d’offres et d’attributions des marchés publics, les travaux ont débuté au cours de l’été 2019. Prévu pour une durée de 18 mois, le chantier devrait être achevé à la fin de l’année 2020.

La maîtrise d’ouvrage est assurée par le Département. L’État apporte son concours financier, à hauteur d’environ 20 % du coût total du projet, sachant que ce chantier de 4 000 m2 représente un investissement de 4,8 M €. Les enjeux sont forts dans un contexte de transformation de notre société et son environnement, les Archives départementales, lieu de mémoire et de partage des valeurs communes, doivent évoluer sans cesse pour répondre aux missions qui sont les siennes : collecter, classer, conserver et communiquer ces multiples productions qui représentent toutes une part de la vie du département et de ses habitants.



Partager la page