Des services plus nombreux et plus accessibles

Santé, écoles, commerces... la question de l'accessibilité et de la qualité des services au public est un enjeu fort, notamment dans les territoires ruraux. Pour y répondre, le Département de Maine-et-Loire et l'État agissent de concert. Zoom sur un plan d'actions pour développer et rendre plus accessible ces services, à l'horizon 2024.

 

 

Disposer d'écoles à proximité pour ses enfants, trouver un médecin, pouvoir faire ses courses sans être obligé de traverser la moitié du Département... avoir accès à un ensemble de services à proximité de chez soi et pouvoir y accéder facilement est un réel enjeu d'égalité entre les territoires et entre les citoyens.
Pourtant, aujourd'hui, avec les mutations importantes que connaît notre société, agir concrètement pour assurer cette égalité est plus que jamais nécessaire.

  • avec l'âge, accéder aux services peut devenir difficile.
  • aujourd'hui, ne pas maîtriser les outils numériques peut être un vrai frein pour accéder aux services.
  • sur certains territoires, le nombre de commerce diminue progressivement.

En se dotant d'un schéma départemental d'amélioration de l'accessibilité des services au public (SDAASP), le Département et l'État agissent de concert pour lutter contre la fracture territoriale et renforcer l’égalité d’accès de tous les habitants de Maine-et-Loire aux services qui leur sont utiles au quotidien.

Quelle situation en Maine-et-Loire ?

  • 90 % des habitants se trouvent à moins de 10 minutes des services.
  • 20 % des habitants ne sont pas autonomes pour accéder aux services. Les personnes les plus concernées sont les séniors et, dans une moindre mesure, les moins de 30 ans.
  • Une bonne présence médicale de base est assurée, du moins comparativement au reste de la France. Un point qu'il convient de continuer de travailler.
  • 58 communes n’ont actuellement plus aucun commerce
  • 14 Maisons de services au public et 22 Maisons de santé pluridisciplinaires existent à ce jour.

Un plan d'action en 17 axes

Après une phase d'analyse et de concertation (notamment avec les intercommunalités et le tissu associatif), un schéma directeur a été adopté (SDAASP, Schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public). Il contient 17 axes et actions à développer d'ici 2024. Parmi celles-ci, on notera :

  • Former les personnels d’accueil (Maisons des services au public, mairies, mairies déléguées etc.), notamment à l’accompagnement du public aux nouvelles technologies.
  • Développer les commerces multi-services pour assurer une desserte de proximité à la population des communes rurales notamment pour les personnes les moins mobiles.
  • Renforcer l’accès aux soins, notamment via les Contrats locaux de santé et la création de Maisons de santé pluri-professionnelles (MSP). Parmi les objectifs : mettre en place un plan d’action pour le développement de la télémédecine dans les territoires dits « fragiles ».
  • Soutenir les collectivités dans la mise en place de l’open data. Pourquoi ? Pour favoriser le développement d'applications qui permettront de faciliter l'accès des publics à ces services.
  • Créer des services au public innovants, via des appels à projets dans le territoire en 2018.
  • Nommer des ambassadeurs du service public qui iront la rencontre des usagers ne pouvant se déplacer pour leurs démarches.
  • Aider à la constitution d’un coffre-fort numérique pour les usagers.
  • Créer un réseau de proximité d’accès au droit.

À télécharger

Partager la page