Garde du jeune enfant / assistants maternels : Foire aux questions

© Philippe Noisette
  • COVID-19

Dans le contexte de lutte contre la propagation du Covid19, le Département de Maine-et-Loire informe les parents de jeunes enfants et les professionnels de la petite enfance.

Temps de lecture :  min.

    Les services de Protection maternelle et infantile (PMI) reçoivent de nombreux demandes concernant les conséquences de la pandémie de coronavirus sur l'accueil de la petite enfance. Pour accompagner les parents de jeunes enfants, ainsi que les professionnels de la petite enfance, le Département tient à jour sur cette page une foire aux questions les plus fréquemment posées. N'hésitez pas à venir régulièrement sur cette page, l'évolution de la situation sanitaire entraînant des changements réguliers de directives.

    Documents de référence

    De nombreuses réponses figurent dans les guides ci-dessous. N'hésitez pas à les consulter attentivement.

    L'assistant maternel et sa famille

    • Mon enfant est scolarisé. Un cas de COVID a été signalé dans sa classe. Puis-je continuer à accueillir des enfants ? Si oui, quelles sont les précautions à prendre ?

      Vous pouvez continuer à accueillir les enfants.
      Votre fils ne doit pas être en contact avec eux (ne doit pas jouer avec les enfants, ne pas prendre ses repas avec les enfants, doit porter un masque lors de ses déplacements dans les espaces de vie).
      En ce qui vous concerne, le port du masque est obligatoire entre adultes et très fortement recommandé en permanence avec les enfants.
      Si possible, utilisation d’un masque chirurgical.
      Vous devez prévenir les parents des autres enfants accueillis.
      Vous devez maintenir les mesures d’hygiènes (désinfection, aération) et respecter les gestes barrières (lavage des mains et distanciation entre adultes).

      Mise à jour 30.08.2020

    • Mon conjoint (ou un membre de ma famille vivant au foyer) a été testé positif. Puis-je continuer à accueillir des enfants ?

      Non, vous devez interrompre votre activité et vous isoler.
      Vous pouvez bénéficier d’un arrêt de travail qui vous sera délivré par l’Assurance Maladie ou l’ARS
      Vous faites partie des contacts à risque, vous devez faire un test selon les recommandations gouvernementales

      Vous pourrez reprendre votre activité à la fin de votre arrêt de travail.
      Un nettoyage approfondi de votre maison est nécessaire avant la reprise de l’accueil

      Une fiche est en ligne sur le site du Gouvernement.

      Mise à jour 30.08.2020

    • Un membre de ma famille vivant au foyer a des symptômes évocateurs de la COVID. Que dois-je faire ?

      Votre enfant (ou le membre de la famille concerné) doit être confiné en attendant le résultat du test de dépistage. Vous pouvez continuer à accueillir les enfants.
      Il ne doit pas être en contact avec eux (ne doit pas jouer avec les enfants, ne pas prendre ses repas avec les enfants, doit porter un masque lors de ses déplacements dans les espaces de vie).
      En ce qui vous concerne, le port du masque est obligatoire entre adultes et très fortement recommandé en permanence avec les enfants. Si possible, utilisation d’un masque chirurgical.
      Vous devez prévenir les parents des autres enfants accueillis.
      Vous devez maintenir les mesures d’hygiènes (désinfection, aération) et respecter les gestes barrières (lavage des mains et distanciation entre adultes).
      Si le test est positif, vous devez interrompre votre activité, vous isoler et vous rapprocher de votre médecin qui pourra vous prescrire un arrêt de travail et un test de dépistage.
      Vous faites partie des contacts à risque.

      Rappel : les signes évocateurs

      • La fièvre ou la sensation de fièvre (frissons, chaud-froid) ;
      • La toux ;
      • Des maux de tête, courbatures, une fatigue inhabituelle ;
      • Une perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), une disparition totale du goût, ou une diarrhée

      Plus d'information sur les symptômes

      Mise à jour 30.08.2020

    L'assistant maternel et l'enfant accueilli

    • Je présente des symptômes, que dois-je faire ?

      Je présente des symptômes, que dois-je faire ?

      Je travaille en structure : je m’isole immédiatement et rentre chez moi après avoir alerté mes collègues et mon responsable pour être remplacé au plus vite.
      Je suis seul à m’occuper des enfants : je préviens immédiatement les parents pour qu’ils viennent chercher leurs enfants sans délai. En attendant, je porte un masque chirurgical et essaie autant que possible de préserver une distance d’un mètre vis-à-vis des enfants dont j’ai la charge.

      Puis : j’appelle mon médecin traitant et je reste isolé jusqu’aux résultats du test (si mon médecin m’en a prescrit).

      Pas d’isolement des enfants ayant été en contact tant qu’on n’a pas les résultats du professionnel.

      Rappel : les signes évocateurs :

      • La fièvre ou la sensation de fièvre (frissons, chaud-froid) ;
      • La toux ;
      • Des maux de tête, courbatures, une fatigue inhabituelle ;
      • Une perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), une disparition totale du goût, ou une diarrhée

      Mise à jour le 01.10.2020

    • Quels symptomes doivent alerter chez l'enfant que j'accueille ?

      Il n’existe pas de liste exhaustive
      Il n'y a pas d’accueil de l’enfant s'il présente une température supérieure à 38°C, une gêne respiratoire, des signes digestifs significatifs (plusieurs selles liquides,…), une asthénie inexpliquées (fatigue générale), des myalgies inexpliquées (douleurs musculaires), des maux de tête en dehors d’une pathologie migraineuse connue, une anosmie ou hyposmie sans rhinite associée( perte de l’odorat sans obstruction nasale), une agneusie ou dysgueusie (perte de goût), une altération de l’état général (fatigue inexpliquée, apathie, somnolence), une fièvre isolée chez un enfant de moins de 3 mois.
      Sauf cas d’urgence, la famille doit se rapprocher du médecin traitant lorsque l’enfant demeure symptomatique au bout de 3 jours. Le médecin décidera de la conduite à tenir.

      Lorsque les symptômes évocateurs de la Covid19 durent moins de trois jours ou lorsque le médecin consulté n’a pas identifié l’enfant comme « cas possible », l’enfant peut être à nouveau accueilli après la disparition des symptômes et signes cliniques banaux évoquant une infection automno-hivernale.

      Mise à jour 08.10.2020

    • Dois-je demander un certificat médical au retour d'un enfant qui a été isolé ?

      Non, vous pouvez demander une attestation sur l’honneur signée par les parents (annexe 3 du guide ministériel du 30 août 2020).

      Mise à jour 30.08.2020

    • Le parent d'un enfant dont j'ai commencé l'adaptation il y a trois jours m'informe qu'il est testé positif au COVID 19. Que dois-je faire ?

      Vous ne devez plus accueillir l’enfant qui doit rester confiné. Vous pouvez continuer à accueillir les autres enfants.
      En ce qui vous concerne, le port du masque est obligatoire entre adultes et très fortement recommandé en permanence avec les enfants. Si possible, utilisation d’un masque chirurgical.
      Vous devez prévenir les parents des autres enfants accueillis .
      Vous devez maintenir les mesures d’hygiènes (désinfection, aération) et respecter les gestes barrières (lavage des mains et distanciation entre adultes).

      Mise à jour 30.08.2020

    • L'enfant que j'accueille a de la fièvre supérieure à 38°C. Que dois-je faire ?

      Vous devez isoler l’enfant, informer les parents et leur demander de venir le chercher dans les meilleurs délais afin qu’il consulte un médecin.
      Le port du masque chirurgical est très fortement recommandé en permanence avec les enfants.

      Mise à jour 30.08.2020

    • Les autorisations de dérogation obtenues dans le cadre de la crise sont-elles maintenues ?

      L'autorisation d’accueillir exceptionnellement plus d’enfants que le nombre fixé par l’agrément (jusqu’à 6 enfants de moins de 3 ans y compris les enfants de l’AM dans la limite de 8 mineurs) disparaît le 30 septembre 2020.
      Pour rappel, ceci n’est pas possible pour les assistant.es maternel·les exerçant en MAM.

      Mise à jour 30.08.2020

    • Je suis confiné, je n'accueille donc plus d'enfant. Comment suis-je rémunéré ?

      Pour toute question en lien avec le droit du travail, vous devez vous rapprocher du RAM, la CAF et les organisations professionnelles et syndicales.

      Mise à jour 30.08.2020

    Les gestes barrière

    • Quelles sont les mesures de protection à respecter ?

      Ayez une attention renforcée pour les gestes barrières !

      Le lavage des mains est le premier moyen de lutte contre le virus (de préférence avec de l’eau et du savon).

      Chez les jeunes enfants, le lavage des mains doit-être fait avec de l’eau et du savon. Les solutions hydro-alcooliques sont d’utilisation complexes chez le jeune enfant. Il existe un risque d’ingestion accidentelle, voire volontaire. Il importe de prendre en considération ce risque dans l’organisation du lavage des mains et de s’assurer que les enfants n’aient jamais accès aux produits hydro-alcooliques.

      L’hygiène des locaux et du matériel doit continuer à faire l’objet d’une attention forte.

      Mise à jour le 30.08.2020

    • Qu'en est-il des masques pour les assistants maternels ?

      Dans le Maine-et-Loire, plusieurs acteurs sont mobilisés sur ce sujet. Car, si le Département délivre les agréments des assistantes maternelles, il n’est pas leur employeur. La collectivité n’a donc pas la prérogative pour distribuer ces masques, puisque celle-ci appartient aux employeurs, en l’occurrence aux parents (lire le guide ministériel pour la reprise progressive des modes d'accueil de jeunes enfants en haut de page).

      Pour autant, le « marché du masque » représente une économie en tension avec ses risques de pénurie et de rupture d’approvisionnement. Aussi l’Etat en partenariat avec le Département, au titre de la solidarité a fait le choix de doter en soutien, les assistants maternels de Maine-et-Loire de 2 masques tissus via ses Maisons départementales des Solidarités.
      Les assistants maternels qui le souhaitent peuvent se rapprocher de leur MDS la plus proche. Plus d'information.

      Mise à jour 30.08.2020

    • Qu'en est-il du port du masque ?

      • Pour les parents : obligatoire au domicile de l’assistante maternelle ainsi que lors de toute interaction, et ce quelle que soit la distance entre parents et professionnels ou entre parents.
      • Pour les professionnels, dans les crèches ou en maison d'assistantes maternelles, les professionnels doivent porter le masque en présence des enfants, des parents et lorsqu'ils travaillent dans un même espace avec une distance de moins d'un mètre entre eux.
        Le port du masque n'est pas obligatoire pour les assistantes maternelles à domicile lorsqu'elles sont seules en présence des enfants. Elles doivent cependant le porter en présence des parents ou d'un autre adulte.
      • Pour les 0-3 ans : le port du masque de protection st à proscrire.

      Mise à jour 01.10.2020

    Votre question ne figure pas dans cette page ?

    Les Drs Ide Delagneau, Lise Royer et Charlotte Kouche sont les trois médecins de la Protection maternelle infantile de Maine-et-Loire sont missionnés pour accompagner les partenaires et donner des conseils sur toutes les questions relatives à l’accueil des enfants dans le contexte de l’épidémie. Les contacter par courriel : GUDB-covid-modesdaccueilsenfants@maine-et-loire.fr

    Vous pouvez également contacter le service de PMI du Département par courriel : pmi@maine-et-loire.fr

    Autres articles de notre dossier COVID-19

    Plan anti-crise

    Toutes les mesures prises par le Département

    Déconfinement

    55 jours de confinement, 55 jours d'action

    #jeveuxaider :

    Modes de garde :

    Prévenir les violences intrafamiliales :

    #jerestechezmoi :

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information