Veiller à la qualité des eaux et rivières

Ressource précieuse et essentielle pour le Maine-et-Loire, l’eau fait l’objet de toutes les attentions de la part du Département. Elle est au cœur de la politique d’environnement et de développement durable. 

© Bertrand Bechard

Les rivières de Maine-et-Loire

Le Maine-et-Loire compte 8 000 km de cours d’eau dont 250 km propriétés du Département. Responsable de la gestion du domaine public fluvial sur le bassin de la Maine (le Loir, la Sarthe, la Mayenne, l’Oudon en aval de Segré et la Maine) et de ses équipements associés (barrages, écluses…), le Département consacre chaque année 400 000 euros à l’entretien et aux grands travaux.
Dans l’attente de la réorganisation territoriale liée à la loi sur la Gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations, le Département maintient son soutien financier aux collectivités locales.

L'eau au quotidien

56 millions de m3 d’eau sont prélevés chaque année dans le Maine-et-Loire pour les besoins domestiques.  Le Département contribue à améliorer la qualité de l'eau potable et de l'assainissement à travers l’élaboration et l’application des schémas départementaux.

En matière d’assainissement, l’intervention porte sur le conseil auprès des collectivités et l'attribution de subventions pour la réalisation des équipements, dans le cadre d'une programmation pluriannuelle en partenariat étroit avec l'Agence de l'eau.

Afin d'informer professionnels, collectivités locales et particuliers sur l'eau, la qualité de l’eau potable, celle des eaux de baignade ou sur l’assainissement, le Département a créé un site dédié : l'Observatoire de l'eau.

Des professionnels sur le territoire

Des éclusiers sur le bassin de la Maine

éclusière sur le bassin de la Maine

Péniches, bateaux de tourisme ou de pêche, ils sont nombreux, dès la belle saison, sur les rivières la Sarthe, l’Oudon, la Mayenne, la Maine, le Loir. Seize écluses jalonnent les rivières. Dix de ces ouvrages typiques sont tenus toute l’année par des agents départementaux.
Les missions des agents départementaux ne s’arrêtent pas au passage de l’écluse. Ils ont un rôle d’accueil et d’informations et garantissent également le bon fonctionnement, la sécurité et l’entretien du site. Le niveau d’eau en amont et en aval du barrage est mesuré trois fois par jour pour s’assurer que la rivière reste navigable.

Des baliseurs sur la Loire

Chaque année, de mai à septembre, deux agents du Département balisent un chenal de navigation sur le dernier fleuve sauvage d’Europe, entre Montsoreau et Les Ponts-de-Cé. Plaçant jusqu’à 500 bouées grâce à une sonde manuelle ou selon la lecture de l’eau, les baliseurs délimitent le chemin le plus sûr pour que tous les usagers puissent naviguer sans risquer de s’échouer. Les bouées sont contrôlées
quotidiennement et déplacées pour braver les caprices du fleuve, dont le lit, particulièrement instable, est modifié par les courants et par la formation des bancs de sable. Tous les vendredis, les baliseurs émettent un bulletin de navigation qui indique la profondeur de l’eau et les points critiques. Il est affiché dans tous les offices de tourisme et diffusé auprès des acteurs concernés.

Des techniciens pour contrôler l'eau

En parallèle des contrôles de la qualité de l'eau des 18 lieux de baignade de Maine-et-Loire réalisés par le laboratoire interdépartemental inovalys, les techniciens complètent par une recherche des cyanobactéries
(des micro-algues susceptibles de produire des toxines à l'origine de troubles de santé).

Partager la page