Anjou - Département de Maine-et-Loire
Maine-et-Loire.fr Le Département vous accompagne au quotidien

Le château du Plessis-Macé ferme ses portes pour l’hiver

© Département de Maine-et-Loire
  • Patrimoine

Des travaux de rénovation sont en cours depuis début octobre et se poursuivront jusqu’à fin mars 2024. Le château restera donc fermé pendant cette période. La réouverture au public est prévue courant avril.

Temps de lecture :  min.

Un important chantier de remise aux normes et de modernisation

1,6 M€

montant prévisionnel des travaux jusqu’à mars 2024

Site emblématique du patrimoine angevin, le Plessis-Macé a traversé les siècles. Si son histoire reste intacte, des rénovations doivent être entreprises dans le château pour le moderniser. C’est notamment le cas des installations électriques et des différents dispositifs de sécurité qui doivent subir une remise aux normes complète.

Dans la cour, des travaux souterrains sont prévus. Les réseaux vont être remis à neuf pour préparer notamment l’installation d’une chaudière biomasse au bois, plus respectueuse de l’environnement et qui viendra remplacer le chauffage au fioul actuellement en place. Cette phase du chantier nécessitera de creuser des tranchées. Des fouilles seront menées à cette occasion par les archéologues du Département, sous la conduite de la Direction régionale des affaires culturelles, en cas de découverte de vestiges historiques.

En parallèle, l’accessibilité de l’entrée sera améliorée et les sanitaires rénovés. Le chantier prévoit aussi un nouveau système d’éclairage du monument via un dispositif qui permettra de varier les ambiances en fonction du type de spectacle et d’animation.

Enfin, une dernière étape consistera à stabiliser le sol de la zone où est implanté le gradin du Festival d’Anjou.

Un lieu chargé d’histoire

Propriété du Département depuis 1967, le Château du Plessis-Macé a connu de nombreux rebondissements. Son histoire commence au 11e siècle, lorsqu’une forteresse en bois est construite pour protéger la ville d’Angers d’éventuelles attaques bretonnes. En partie détruit pendant la guerre de Cent ans, le château sera rebâti et réaménagé au 15e siècle. De nombreux propriétaires vont ensuite s’y succéder.

Aujourd’hui, ce monument historique se découvre de bien des façons. Ouvert à la visite au public, il est également le théâtre de nombreux événements, animations pédagogiques, rendez-vous festifs et culturels. C’est d’ailleurs le lieu qui accueille une partie des représentations de l’incontournable Festival d’Anjou chaque année. Un programme riche qui sera à retrouver à la réouverture du château, prévue en avril 2024.

Retour à la liste des actualités

Abonnez-vous à la lettre d'information

Retour en haut de la page

Nos sites web

maine-et-loire.fr