Anjou - Département de Maine-et-Loire Anjou - Département de Maine-et-Loire
Nos sites web
Maine-et-Loire.fr Le Département vous accompagne au quotidien
RT @LoireOpen: 🔥AFFICHES🔥 Dès 14H00, début du 1er tour de l'Open P2i Angers Arena Loire avec nos têtes d'affiche du jour ! 💥🎾 #OPAAL2021 ht…

Violences faites aux femmes : brisons le silence !

© ONU Femmes
  • #25NOVEMBRE

Après 231 années d'existence, le Conseil départemental a élu en juillet sa première présidente, un message fort en faveur de l'égalité dans un monde où les femmes sont trop souvent sous-représentées et où les violences à son égard constituent un problème majeur de santé publique.

Temps de lecture :  min.

    87% des victimes sont des femmes

    +10%

    de victimes de violences conjugales enregistrées par les forces de sécurité en 2020 par rapport à 2019

    Selon une étude du Ministère de l'intérieur, sur 159 000 victimes de violences conjugales enregistrées par les forces de sécurité en 2020 (hors homicides) 87 % étaient des femmes. Sur la même période, 125 victimes ont été tuées par leur partenaire. 102 étaient des femmes.

    Face à ces chiffres inquiétants, le Département reste particulièrement attentif à la sécurité et aux droits des publics les plus fragiles. Si vous êtes victimes de violences, si vous connaissez une proche concernée, si vous vous questionnez sur comment l’aider, le Conseil départemental met à votre disposition des informations et contacts utiles pour signaler ou fuir ces situations de danger.

    Des équipes pour vous écouter et vous accompagner

    Gérés ou financés par le Département, neuf centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) répartis sur le territoire sont des lieux ressources. Composés de professionnels de santé (conseillères conjugales, médecins, infirmières...), ils sont formés pour échanger sur la vie affective, relationnelle et sexuelle lors de consultations gratuites et confidentielles.

    Le violentomètre : un outil de prévention

    Présentes dans chaque CPEF, des conseillères conjugales assurent des entretiens individuels ou de couple. Les questions autour du consentement et de la violence sont systématiquement abordées lors de chaque entretien.

    Pour repérer des comportements violents dans le couple, un support d'auto-évalution est affiché en grand format dans la salle d'attente. Conçu sous la forme d’une échelle, cet outil permet de mesurer si sa relation amoureuse est basée sur le consentement et ne comporte pas de violences.

    Martine Nourrit Infirmière au Département

    Depuis que nous avons le violentomètre les jeunes en parlent naturellement lors des entretiens. Ils le prennent en photo et réalisent bien souvent que leur situation n’est pas forcément saine. Cet outil permet une prise de conscience et libère la parole sur des situations complexes

    337 heures d'interventions

    En plus des services proposés dans les CPEF, les conseillères conjugales se déplacent dans des établissements scolaires, centres de formation, foyers de jeunes travailleurs, ESAT...  pour animer des séances autour des relations affectives et sexuelles.

    Les questions et les thèmes abordés sont choisis au préalable et de manière confidentielle par les élèves. Le respect et le consentement font partie des sujets prioritaires traités au travers d'histoires concrètes pour illustrer les propos et faire réagir. En 2019, 5082 jeunes ont bénéficié de ces rencontres.

    Des équipes pour vous protéger

    En cas d'urgence, ou si vous souhaitez vous informer sur les éléments nécessaires à la défense de vos droits, trois assistantes sociales spécialisées missionnées par le Département auprès des forces de sécurité sont à votre écoute. Elles vous aident à faire le point et vous orientent vers les services et les aides appropriés (hébergement d'urgence, mise en sécurité des femmes et des enfants victimes, travail, budget, gestion familiale…).

    • Vanessa Le Derff (06 14 05 09 01), assistante sociale mise à disposition auprès de la gendarmerie.
    • Sarah Desnaud et Bénédicte Dumont (06 89 83 56 66), assistantes sociales mises à disposition auprès de la police.

    Cette équipe devrait être renforcée prochainement avec l'arrivée de deux nouveaux intervenants sociaux.

    Des acteurs de terrain pour vous soutenir

    Voici un recensement des organismes, associations, et collectifs engagés sur notre territoire. Ces contacts ont été vérifiés et continuent leurs missions selon les modalités décrites ci-dessous.

    Numéros et plate-formes d’urgences nationaux

    Les outils cités ici sont tous anonymes et gratuits.
    Les sites disposent tous d’un bouton permettant de quitter rapidement le site et d’effacer son passage dans l’historique.

    Voisins, proches : vous aussi, vous avez un rôle à jouer !

    Voisins soyez attentifs à ce qui peut se passer dans la maison, l'appartement, la pièce d'à côté. Et soyez solidaires. En cas de pleurs, de cris ou de bruits suspects : alertez en appelant le 17.

    Amis ou famille, contactez régulièrement vos proches afin de s’assurer que tout se passe bien. Soyez vigilants aux mots ou aux silences qui pourraient laisser à penser que votre proche ou votre amie est en danger !

    Vous aussi partagez ces infos !

    Vous avez des comptes Facebook, Instagram ? Toutes les informations mentionnées sur cette page peuvent être relayées sur les réseaux sociaux. Contacts, téléphones, associations, professionnels sur le territoire... Nous avons réalisé une série de stories que vous pouvez retrouver sur les comptes facebook et instagram du Département, et relayer sur vos propres comptes.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr
    Fermer le menu