Fonds d'aide aux jeunes

    Le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) est une aide destinée à soutenir les 18-25 ans dans l’élaboration ou la conduite de leur parcours d’insertion sociale et/ou professionnelle. De façon ponctuelle, pour les jeunes en difficulté, elle peut prendre la forme d’un secours temporaire de nature à faire face à des besoins urgents.

    Temps de lecture :  min.

      Pour qui ?

      Personnes de 18-25 ans :

      • faisant face à des problèmes liés au logement, à la vie quotidienne (alimentation, hygiène…), à la santé, à la mobilité, etc. ;
      • non bénéficiaires du RSA, non étudiants ou lycéens, sans charge de famille ;
      • pouvant être en rupture familiale ou dont les parents sont dans l’incapacité d’assumer leurs obligations à l’égard de leurs enfants ;
      • de nationalité française ou ressortissant de l’Union européenne et justifiant d’un droit au séjour, ou ressortissant étranger et justifier d’un titre de séjour.

      Quelle aide ?

      L’aide financière peut intervenir dans les domaines suivants :

      • vie quotidienne, alimentation ;
      • emploi, formation ;
      • logement, hébergement ;
      • insertion sociale et santé ;
      • mobilité ;
      • secours financier ponctuel pour faire face à des besoins urgents.

      Les aides ne sont pas destinées à couvrir des dettes qu’elle qu’en soit la nature (factures EDF, téléphonie, crédits à la consommation, découvert bancaire…).

      Quelques exemples : contribution aux frais de formation, participation aux frais de transport (bus, SNCF, achat de deux roues d’occasion ou réparation d’un véhicule), contribution au financement du permis B (dans le cadre professionnel), aide à l’hébergement provisoire, achat de vêtements.

      À qui s'adresser ?

      • Maisons départementales des solidarités
      • Missions locales
      • Centres communaux d’action sociale
      • Services sociaux de la CAF et de la MSA
      • CHRS, FJT, associations conventionnées…
      • Autres référents RSA
      • Services de la protection judiciaire de la jeunesse, service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP).

      Contactez votre Maison départementale des solidarités