La Technicothèque : équipements pour personnes âgées ou handicapées

Cet usager d'Avrillé a été accompagné par un ergothérapeuthe de la Technicothèque pour le choix et l'acquisition d'un audiolecteur, d'une lampe basse vision et d'une loupe électronique. © Coralie Pilard

Vous recherchez un équipement ou un accessoire pour personne âgée ou handicapée (fauteuil roulant, barre d’appui, télé-agrandisseur, sur-élévateur...) ? Le Département propose des aides et un accompagnement, par le biais de la Technicothèque.

Avec l'âge ou en raison d'un handicap, certains gestes du quotidien peuvent devenir difficile. Ils peuvent cependant être facilités par des équipements ou des technologies.
Trop souvent, les personnes âgées ou handicapées et leurs aidants ont le sentiment de traverser un véritable parcours du combat­tant face à la complexité des dispositifs d’aide. Afin de soutenir l’autonomie et le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, le Département de Maine-et-Loire a créé un dispositif innovant de "Technicothèque", en partenariat avec la Maison départementale de l'autonomie et le CENTICH (Centre d'expertise national des technologies de l'information et de la communication pour l'autonomie).

Ce dispositif permet l'acquisition de matériel, mais comprend également un important volet d'accompagnement des personnes dans l'aide, le choix et l'installation de ces outils techniques.

La Technicothèque : pour qui ?

  • Toutes les personnes de 60 ans et plus
  • Toutes les personnes en situation de handicap

Pour accéder aux services de la technicothèque, les personnes doivent être éligible et avoir sollicité l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) ou la Prestation de compensation du handicap (PCH).

Descriptif de l'aide

QUELS OUTILS ?

La Technicothèque permet de doter les bénéficiaires de tout type de matériel qui vient compenser ou prévenir une déficience, un handicap, une perte d’autonomie. Plus de 300 aides techniques sont ainsi recensées, allant des dispositifs d'alerte à des aides facilitant la mobilité ou la toilette.

Quelques exemples :

  • sur-élévateurs de télévision ;
  • barre d’appui ;
  • fauteuil roulant ;
  • télé-agrandisseur ;

Les outils accordés sont individuels mais doivent être réutilisables.

ACCOMPAGNEMENT

  • Choix du matériel : la Technicothèque propose un appui ainsi que des conseils gratuits et personnalisés dans le choix d'un matériel adapté, sur la base d'une évaluation par un ergothérapeuthe.
  • Assistance logistique : les bénéficiaires sont accompagnés dans la prise en main des outils. L'utilité effective de l'aide est validée grâce à des essais à domicile.
  • Accompagnement social et administratif : signature du consentement éclairé, constitution des demandes d’aide financière, établissement du plan de financement du reste à charge, règlement des factures aux distributeurs, etc.

RÉUTILISATION DES MATÉRIELS

Inscrite dans une démarche d'économie circulaire, la Technicothèque incite les bénéficiaires à restituer les matériels non utilisés ou qui ne sont plus adaptés. Une orientation qui permet de limiter le gaspillage, et de favoriser la réutilisation du matériel, pour une meilleure maîtrise des dépenses publiques.

Quels financements ?

  • Une partie du coût des matériels peut être financée par l’APA ou la PCH.
  • Une aide à l’avance de frais du reste à charge pour le bénéficiaire est également possible.

Comment faire sa demande ?

L'accès aux services de la Technicothèque se fait sur proposition de l'équipe d'évaluation de la Maison départementale de l'autonomie.

Un dispositif innovant et exemplaire

Après deux années d'expérimentation, la Technicothèque est citée en exemple par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, qui étudie son déploiement dans d'autres départements. La Conférence des financeurs a également attribué un financement à la Technicothèque, qui permettra de pérénniser son action. Les sommes attribuées permettront notamment l’avance financière du reste à charge demandé au bénéficiaires, ainsi que l’emploi d’ergothérapeutes.

Partager la page