© Philippe Noisette

Les solidarités et l’action sociale

    Chef de file de l’action médico-sociale, le Département accompagne les habitants de Maine-et-Loire tout au long de leur vie et plus particulièrement les personnes fragilisées par l’âge, le handicap, les difficultés familiales ou le contexte économique.

    Temps de lecture :  min.

      400 M€ par an alloués aux solidarités
      200 actions pour prévenir le vieillissement
      11 maisons des solidarités
      4 000 confiés à l’aide sociale à l’enfance
      Voir la fiche de l'élue

      Marie-Pierre Martin Vice-présidente en charge des solidarités

      Avec la loi Notre, le Département a été conforté dans son rôle de chef de file des solidarités. Depuis 2015, nous avons multiplié les initiatives en faveur des familles, des enfants et des personnes fragiles ou en difficulté pour pouvoir proposer des solutions de plus en plus adaptées aux besoins de chacun.

      Enfance-famille : miser sur la prévention

      Le Département est un acteur majeur de la protection de l’enfance et de l’accompagnement des familles. Grâce à ses professionnels, il mène une véritable politique de prévention et assure un service de proximité sur tout le territoire de Maine-et-Loire.

      Personnes âgées : préserver l’autonomie

      Les personnes de plus de 60 ans représentent 25 % de la population de Maine-et-Loire. Le Département, chef de file de l’action gérontologique, accompagne et soutient dans leur quotidien les personnes âgées en perte d’autonomie.

      Personnes handicapées : s’adapter à l’évolution des besoins

      Le Département est aux côtés des personnes en situation de handicap pour évaluer leurs besoins et leur assurer toujours plus d’autonomie dans les meilleures conditions.

      Insertion : favoriser l’accès à l’emploi pour tous

      Pilote des politiques d'insertion sociale et professionnelle, le Département finance le Revenu de solidarité active (RSA) ainsi qu'un grand nombre d'associations partenaires pour faciliter l’accès à l’emploi des publics les plus fragilisés.