Compte administratif 2018 : le Département poursuit son désendettement

    Réunie en séance plénière le 24 juin, l’assemblée départementale a adopté le Compte administratif 2018 de la collectivité.

    Temps de lecture :  min.

      C'est quoi le "compte administratif" ?

      Le compte administratif correspond à la clôture de l’exercice budgétaire 2018 et répertorie l’ensemble des dépenses et recettes réalisées durant l’année. C’est un élément important dans l’analyse des finances de la collectivité, puisqu’il permet de constater l’exécution du budget et de mesurer l’adéquation des résultats aux objectifs fixés.

      Christian Gillet Président du Département de Maine-et-Loire

      Il s’agit du meilleur compte administratif depuis cinq ans, qui nous permet de respirer un peu. Mais la vigilance, l’anticipation et la bonne gestion doivent demeurer notre boussole pour continuer à suivre le cap que nous nous sommes fixés d’ici à la fin de cette mandature. La prudence n’exclut pas que nous soyons attentifs aux missions de nos agents et à la qualité de services aux usagers.

      Des dépenses de fonctionnement maîtrisées

      Entre 2017 et 2018, l’évolution des dépenses de fonctionnement (598 M€ au compte administratif 2018) a été maintenue en-deçà de l’objectif contractualisé avec l’Etat (+1,2 %). Si ce taux avait été dépassé, le Département aurait été soumis à une pénalité financière fixée par l’Etat.

      Une épargne consolidée

      L’épargne brute (recettes moins dépenses ou capacité d’autofinancement), qui était de 37 M€ en 2014, a atteint 61 M€ en 2018, soit une épargne nette (capacité d’autofinancement des investissements après remboursement de la dette) portée de 6 M€ en 2014 à 28 M€ en 2018.

      Un désendettement qui se poursuit

      La dette, qui était de 453 M€ en 2015, a été ramenée à 412 M€ en 2018 et passera à 394 M€ à l’issue du budget supplémentaire 2019, soit une baisse de 59 M€ en quatre ans.
      La capacité de désendettement s’améliore pour la 4e année consécutive. Elle est passée de 12,1 ans en 2014 à 6,8 ans en 2018.
      « C’est le résultat d’efforts continus dans tous les domaines après avoir connu une situation catastrophique », souligne le président Gillet.

      Un haut niveau d'investissement

      Le Département, à la faveur d’une gestion vertueuse et de dépenses maîtrisées depuis 2015, a poursuivi les investissements à hauteur de 59 M€. L’année 2018 a été marquée par l’achèvement de grands chantiers, notamment mise en service du nouveau bâtiment accueillant des enfants confiés au Département par la Justice ou par leur famille, à Avrillé, et le lancement de nouvelles opérations dans les domaines des routes (Vihiers-Cholet, Angers-Brissac, …), des collèges.

      La solidarité au cœur de toutes les priorités

      Les crédits consacrés à la solidarité représentent non seulement la plus forte hausse parmi les dépenses de fonctionnement, mais aussi la part la plus importante du budget. Les efforts de la collectivité en faveur des personnes âgées et handicapées, de l’enfance, de l’insertion, de l’accès et du maintien au logement, et enfin de l’action sociale territoriale atteignent 405 M€ sur l’exercice 2018, soit 58 % du budget global. « Ces dépenses sont incompressibles et marquent notre volonté politique d’accorder une attention particulière aux habitants les plus fragiles ».

      Une gestion prudente des deniers publics

      La clôture du budget 2018 permet de dégager 23,4 M€ qui seront affectés, au budget supplémentaire 2019, à la mise en œuvre des politiques départementales, ainsi qu’à la poursuite du désendettement (20 M€).

      À télécharger