Conserver et valoriser le patrimoine de l’Anjou

    Archéologie, patrimoine bâti et mobilier, musées, parcs et jardins… L’action du Département pour la connaissance, la conservation et la valorisation du patrimoine de l’Anjou s’étend à de nombreux domaines. La conservation départementale du patrimoine contribue à l’étude, la sauvegarde, la restauration et la valorisation du patrimoine et des collections publiques, mais aussi à renforcer l’offre de conseil et d’ingénierie au service du public et des territoires.

    Temps de lecture :  min.

      Archéologie

      Le Département a développé une compétence en matière d’archéologie depuis le début des années 1980. Au sein de la Conservation départementale du patrimoine, le Pôle archéologie est depuis 2002 agréé par l’État pour les diagnostics et les fouilles préventives concernant les périodes antique, médiévale et moderne. Ses domaines d’intervention couvrent un vaste de champ de recherches, incluant plusieurs spécialités telles que l’archéologie funéraire ou l’archéologie du bâti.

      Plus d’informations sur le Pôle archéologie

      Inventaire du patrimoine

      La mission d'Inventaire du patrimoine consiste à recenser, étudier et faire connaître le patrimoine du département. Elle permet de constituer une documentation mise à la disposition du public, de fournir une aide à la décision en matière de protection et de prise en compte du patrimoine dans l’aménagement du territoire, et de restituer la connaissance à travers des publications et des expositions. Cette action de la Conservation départementale s'effectue en partenariat avec la Région Pays de la Loire, à laquelle cette compétence a été transférée en 2004.

      Plus d’infos sur les actions de l’Inventaire du patrimoine

      Patrimoine bâti et mobilier

      Avec près de 800 édifices classés ou inscrits, le Maine et Loire est le premier département de la région pour les édifices protégé au titre des Monuments historiques. La Conservation départementale propose des conseils aux propriétaires pour en assurer la sauvegarde et la valorisation. De plus, elle accompagne techniquement les communes pour l’entretien des églises non protégées au titre des Monuments historiques.

      Avec plus de 5 000 objets d’art classés ou inscrits, le Maine-et-Loire présente également un riche patrimoine mobilier parfois fragile et menacé. C’est pourquoi, le Département en assure, aux côtés de l’État, la préservation, la restauration et la mise en valeur à travers l’expertise et le conseil aux propriétaires.

      Plus d’infos sur l’action du Département pour la protection du patrimoine bâti et mobilier

      Parcs, jardins et paysages

      Le Département s'investit fortement dans la préservation du patrimoine historique ainsi que dans la filière végétale. À la croisée de ces politiques départementales, la Conservation départementale du patrimoine conduit une mission d'étude et de valorisation des parcs et jardins historiques et mène un travail de connaissance, de sensibilisation, de préservation et de promotion, tout en s'attachant à fédérer les différentes associations et les services de l'État et de la Région concernés.

      Plus d’infos sur l'action du Département pour les parcs et jardins historiques

      Musées

      La Conservation départementale du patrimoine apporte son concours aux projets des musées de Maine-et-Loire. Elle travaille en priorité pour les musées ayant conclu une convention avec le Département. Le conservateur assume en outre la responsabilité légale des collections lorsque les musées sont reconnus "Musées de France" et qu'ils ne disposent pas de responsable de site possédant un niveau de qualification suffisant.
      D'importants projets ont été conduits dans un passé récent, comme la rénovation du musée de Parçay-les-Pins consacré à l'œuvre du sculpteur Jules Desbois. Ou celui de Beaufort-en-Vallée, constitué à la fin du XIXe siècle par le Beaufortais Joseph Denais.

      Plus d’infos sur l’action du Département en faveur des musées

      Partenariats

      Fondation du patrimoine : depuis 2010, le Département soutient l’action de la Fondation du patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine privé et public de proximité, notamment rural, non protégé au titre des Monuments historiques. Outre une aide au fonctionnement de la délégation de Maine-et-Loire, le Département contribue à certains travaux de restauration menés par les propriétaires publics et privés à travers le financement du « 1% Label » (1% du montant total des travaux labélisés) qui leur permet ensuite d’obtenir une déduction fiscale. En 8 ans, plus de 100 dossiers ont ainsi bénéficié de l’aide du Conseil départemental. 

      École nationale supérieure d’Architecture de Nantes : dans le cadre d’un programme d’enseignement intitulé « Patrimoine en devenir », l’École nationale supérieure d’Architecture de Nantes et la Conservation départementale du patrimoine se sont associées pour proposer à des étudiants de travailler autour de la réhabilitation d’un patrimoine local. Les deux institutions développent depuis plusieurs années une collaboration suivie liée à la réaffectation de bâtiments industriels ou artisanaux à caractère patrimonial. Ce partenariat a déjà fait découvrir à plusieurs promotions d’étudiants des sites patrimoniaux singuliers de notre territoire.