Archéologie

Le Département a développé une compétence en matière d’archéologie depuis le début des années 1980. Intégré aujourd’hui à la Conservation départementale du patrimoine, le Pôle archéologie est depuis 2002 agréé par l’État pour les diagnostics et les fouilles préventives concernant les périodes antique, médiévale et moderne.

Ses domaines d’intervention couvrent un vaste de champ de recherches. L’expertise du pôle est aujourd’hui reconnue à l’échelle nationale.

Vidéo : présentation des missions du service départemental d'archéologie

Archéologie préventive

Le pôle Archéologie prend en charge des opérations de diagnostic archéologique. Il peut également réaliser des opérations de fouilles si celles-ci portent sur les périodes indiquées dans son agrément (Antiquité, Moyen Âge et Époque moderne). Il peut également s’associer par voie de convention avec un autre opérateur (autre service de collectivité, INRAP ou même entreprise privée).
Dans le cadre de l'amélioration du réseau routier départemental, des travaux sont précédés, conformément à la législation sur l'archéologie, d’opérations de diagnostic destinées à mettre en évidence des sites archéologiques. Ces interventions, parfois suivies de fouilles, constituent aujourd’hui une part importante de l'activité du Pôle archéologie du Département. Celui-ci peut également être sollicité pour intervenir, en fonction de ses disponibilités, sur d’autres aménagements publics ou privés.

Le Centre de conservation et d'étude

Le Maine-et-Loire est un des rares départements à disposer d’un centre de conservation et d’étude abritant les nombreuses collections d’objets issus de fouilles menées sur 635 sites. L’ensemble du mobilier archéologique, découvert dans le département par les différents opérateurs, est aujourd’hui conservé au sein dans ce centre ouvert aux chercheurs et aux professionnels.

Une double specificité

L'archéologie funéraire

Les interventions du Pôle archéologie portent régulièrement sur des sites à vocation funéraire, notamment de l’époque médiévale. Menées sur l'ensemble du territoire départemental, ces opérations associées aux nombreuses analyses scientifiques complémentaires dans le domaine de l’anthropologie, ont permis une appréhension assez précise des pratiques funéraires de nos ancêtres.

L'archéologie du bâti

L'Anjou compte plus du tiers des monuments classés ou inscrits de la région des Pays de la Loire. Le Pôle archéologie s'est spécialisé, depuis de nombreuses années dans le domaine de l’archéologie du bâti. Il réalise chaque année plusieurs études précédant ou accompagnant des travaux de restauration ou d'aménagement de bâtiments anciens patrimoniaux, permettant notamment de dater les bâtiments et les campagnes de construction autrement que par une analyse stylistique traditionnelle.

Diffusion des connaissances

Le pôle s'investit sur la mise en valeur et l’animation de sites (collégiale Saint-Martin, château d’Angers…), la restitution et la diffusion des connaissances (publications, expositions) et la médiation auprès du public à travers la participation aux Journées nationales et régionales de l’Archéologie (JNA) ou aux Journées européennes du patrimoine. Cette politique s’affirme aussi avec l’engagement dans la recherche avec la collaboration à des Unités Mixtes de Recherche (UMR) du CNRS et dans des Projets Collectifs de Recherche (PCR).

De grands chantiers

Le Département est intervenu sur des sites patrimoniaux présentant un intérêt national. Là, il a assuré une continuité scientifique entre différentes interventions :

  • Abbaye de Fontevraud (1982-2010)
  • Collégiale Saint-Martin d’Angers (1986-2006)
  • Château de Montsoreau (1993-2001)
  • Château de Saumur (2004-2012)

Le pôle assure également le suivi des aménagements, comme récemment avec les fouilles du site de l’abbaye Saint-Aubin, ou les travaux de restauration comme au château d’Angers ou du Plessis-Macé.

  • 4 T

Diaporama : plusieurs sites remarquables ont fait l'objet de fouilles les dernières années.

Partager la page