Budget 2021 du Département

    Le budget 2021 sera le dernier de la mandature. Budget de combat dans un contexte de crise, il sera marqué par une hausse des dépenses de solidarité, et par une hausse des dépenses d'investissement.

    Vérifié le

    Temps de lecture :  min.

      Les chiffres essentiels

      807M€ de budget
      437M€ pour les solidarités
      95M€ d'investissement

      Solidarités : au plus près des plus fragiles

      67 %

      des dépenses de fonctionnement du Département sont consacrées aux solidarités

      Avec un budget passant 418 à 437M€, les solidarités demeurent en volume budgétaire et de loin, le premier domaine d’intervention du Département. En 2021, ce sont ainsi 19M€ supplémentaires qui seront consacrés aux solidarités.

      Pour agir efficacement sur le quotidien des personnes en situation de précarité, le Département augmentera son enveloppe en faveur de l’insertion et du logement : 118 M€.
      Les budgets dévolus à l’autonomie et à l’enfance famille représenteront, respectivement, 195,8 M€ et 122,8 M€.

      En matière d’insertion, il est à prévoir une hausse importante du nombre d’allocataire du RSA. Le Département proposera dans les prochaines semaines un plan d’appui au développement de l’offre d’insertion par l’activité économique. En parallèle, les travaux de construction de la maison des solidarités du Haut-Anjou à Grez-Neuville se poursuivront.
      Pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées, le Département souhaite renforcer l’attractivité des métiers du domicile, poursuivre l’adaptation des EHPAD aux besoins des personnes accueillies, mais également appuyer les nouvelles formes de domicile.
      En matière de logement, il veillera à ajuster le Fonds de solidarité logement à l’impact de la crise sanitaire.

      Incendie et secours : une subvention qui augmente

      27,7M€

      pour les pompiers de Maine-et-Loire

      Le Département est le principal financeur du service départemental d'incendie et de secours (SDIS). Face à l'augmentation importante des besoins, il augmente considérablement en 2021 sa participation au budget des pompiers de Maine-et-Loire. La subvention de fonctionnement de notre collectivité passe ainsi de 24 à plus de 27 millions. Celle-ci sera complétée par une subvention d'équipement de 200 000€, qui permettra d'investir dans de nouveaux matériels et équipements.

      Des investissements qui augmentent

      95,9M€

      d'investissement

      Afin de préparer l’avenir, la collectivité accélérera le rythme de ses investissements : 95,9 M€ (+15 M€ par rapport au budget 2020). Ces investissements se feront notamment en faveur des collèges et des routes. Par ailleurs, le Département investira 10,2 M€ en faveur de l'habitat (aides à la pierre déléguées et aides départementales complémentaires) et 2,4M€ en faveur de l'eau et des rivières.

      Investissements : priorité aux collèges

      24,5M€

      d'investissement pour les collèges

      Le Département prépare l'avenir en misant sur des investissements en faveur de la jeunesse. Ainsi, près de 25M€ de crédits de paiements seront mobilisés en 2021. Les nombreuses opérations menées porteront tant sur l'efficacité énergétique des bâtiments, l'amélioration du confort des élèves, que sur l'équipement informatique (7,2M€ y seront consacrés par la collectivité d'ici 2024).

      Collège Les Roches (Durtal)

      Livraison à la rentrée 2021

      Collège Claudel (Le Louroux-Beconnais)

      2021 : poursuite des travaux

      Collège Molière (Beaufort)

      Début des travaux : été 2021

      Tout le programme d'investissement dans les collèges

      Routes : 30,8 M€ d'investissement

      L'entretien et la modernisation du réseau routier font partie des grandes missions du Département. En 2021, le Département investira ainsi 30,8M€ dans des opérations de voirie, qui devraient permettre de moderniser ou sécuriser plus de 400km de routes.

      Afin de limiter l'usage de la voiture et développer les modes alternatifs, le Département agira également, que ce soit par l'aménagement de nouvelles aires de covoiturage (Brissac-Loire-Aubance et Mazé) ou encore en réalisant un schéma départemental des liaisons douces vélo du quotidien.

      Réparation du pont d'Ingrandes

      400

      km de routes seront rénovés

      4 nouvelles opérations lancées

      • RD752 : Beaupréau-St-Pierre-Montlimart
      • RD923 : Segré-La Mayenne
      • RD960 : déviation de Nuaillé
      • RD963 : déviation du Louroux-Beconnais

      Un soutien amplifié aux communes

      Afin de contribuer à la reprise économique et favoriser la réalisation rapide de projets de développement du territoire, 15 millions d'euros vont être mobilisés, dont 5M€ dès cette année. Ce nouveau dispositif de soutien à l'investissement dans les communes fera l'objet de contractualisations avec les collectivités.

      Consulter la page du Président

      Christian Gillet Président du Département

      Le budget d’investissements, en nette augmentation par rapport à 2020, est le plus élevé depuis six ans. Le travail de désendettement progressif de la collectivité, que nous avons engagé dès le début de cette mandature, porte enfin ses fruits. Il nous permet de financer des projets essentiels pour le développement et l’attractivité de notre territoire, en matière d’éducation, de développement durable, de santé, d’infrastructures routières, d’insertion ou de tourisme. Plus que jamais, le contexte sanitaire nous impose de faire preuve de volontarisme et d’esprit d’initiative dans tous ces domaines, pour que notre tissu économique résiste à cette crise qui perdure.

      Une dette contenue

      Ces dernières années, le Département a fait de son désendettement l'une de ses priorités. Ainsi entre 2015 et 2020, la dette de 453,2 M€ fin 2016 a été ramenée à 370 M€ fin 2020.
      Désormais, la dette du Département se situe à moins de 465 par habitant, un montant qui est dans la moyenne des autres départements de même strate. Cette bonne santé financière retrouvée a permis à la collectivité de se concentrer sur les investissements pour le territoire.

      Les dépenses de fonctionnement du Département sont plus faibles qu’ailleurs : 744 €/habitant en Maine-et-Loire contre 862 € en moyenne pour les collectivités départementales de même strate.

      Pour la première fois en 2021, le Département ne peut plus recourir au levier fiscal. En effet, la part départementale de la taxe foncière sur les propriétés bâties a été supprimée.

      À télécharger